Imprimer

Architecture

Le premier ensemble abbatial construit à la fin du XIIe siècle n’a laissé aucune trace actuellement visible car, après 1230, les moines firent rebâtir le monastère sur des dimensions très imposantes. Les nouveaux bâtiments s’appuient sur d’énormes murs de soutènement face à la Garonne. Ces murs audacieux de 90 m de long et 11 m de haut sont révélateurs des capacités d'investissement financier de l’abbaye à l'apogée de sa richesse.

Vers 1300, Belleperche était l’une des plus vastes abbayes cisterciennes du Midi, la seule, avec sa sœur Grandselve, à posséder deux cloîtres, le grand réservé aux moines et le petit qui desservait les bâtiments annexes. L’église, longue d'environ 75 m et large de 20, occupait une surface comparable à celle des Jacobins de Toulouse. Son clocher posé à la croisée du transept était semblable à celui de Saint-Sernin et un pavement de 100 000 carreaux de terre cuite incrustée, posé vers 1285, faisait miroiter ses couleurs.

Avec une superficie de 1779 m², le grand cloître dépasse les dimensions courantes des cloîtres méridionaux. L’aile des moines, où se trouvait notamment le dortoir, mesurait 63 m de long. Il en reste le « passage », salle voûtée d’ogives des années 1250-1255. Le réfectoire en brique et pierre, sans doute construit dans les années 1280, est construit sur les modèles architecturaux d’Ile-de-France. Quant à l’ancienne infirmerie, elle est le seul bâtiment de ce genre conservé, en partie, parmi les abbayes cisterciennes du Midi. Intégrée au grenier à grains du XVIIIe siècle, elle mesurait à l’origine 40 m de long.

Le grand corps de logis actuel a été construit sur les murs médiévaux de 1701 à environ 1750, puis réaménagé en 1761-1763 et vers 1780. Deux longues galeries,  larges et hautes, conformes au type moderne de l’architecture monastique, parcourent le bâtiment d’est en ouest et du nord au sud.

Au rez-de-chaussée, du côté ouest, à l’arrière du cloître, se trouvent le réfectoire moderne et les cuisines. Au centre de l'ensemble architectural trônent le grand escalier dans le vestibule d’honneur, la salle à manger et le salon de compagnie d’été, pièces voûtées entièrement couvertes de gypseries et qui ouvrent sur un balcon dominant le fleuve.

A l’est se trouve le vaste grenier de 480 m², entièrement voûté. L’étage regroupe les anciennes chambres d’hôtes de part et d’autre d’une immense galerie, le salon et la salle à manger d’hiver, la chambre du prieur, la chambre symbolique de l’abbé, le couloir des cellules, ainsi que des appartements remaniés au XIXe siècle.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Abbaye de Belleperche

Abbaye de Belleperche