Imprimer

Musée

des arts de la table

Aiguière couverte

Aiguière couverte

Domaine : métal

Matériau : étain

Provenance : France, Lyon

Chronologie : vers 1700

 Dimensions : Ht 25 cm ; Lg 26,2 cm

Statut : propriété du Conseil départemental de Tarn-et-Garonne

inv. 2018.13.2

Historique : Acquisition, 2018.

Crédit photo : J.M. Garric ; © Musée des arts de la table/CD 82

Objet indispensable à une époque où l'on mangeait encore beaucoup avec les doigts, l'aiguière permettait de verser de l'eau parfumée sur les mains au-dessus d'un bassin, avant et après le repas. Elle figurait donc à proximité de la table, sur un meuble quelconque, un buffet ou un dressoir. Les aiguières en étain ont imité les modèles d'argenterie, jusqu'à rivaliser avec eux par la qualité du travail. Cette belle pièce lyonnaise est d'un type répandu également à Paris, à Bordeaux et même en Suisse, entre la seconde moitié du XVIIe siècle et le début du XVIIIe. La forme en cloche renversée fut concurrencée dès avant 1700 par la forme en casque, elle-même reprise sur les modèles en argent, qui sera ensuite adaptée en faïence. Rendue obsolète par la généralisation des fontaines accrochées au mur de la salle à manger, l'aiguière, sans disparaître complètement, se fera plus rare.