Imprimer

Musée

des arts de la table

Assiette en étain de l'auberge Notre-Dame à Grisolles

Assiette en étain de l'auberge Notre-Dame à Grisolles

P { margin-bottom: 0.21cm; }

Domaine : métal, vie domestique

Matériau : étain

Provenance : France, région toulousaine

Chronologie : XVIIIe s.

Marque : initiales R M (pour Raymond Mobisson)

Dimensions : diam. 22 cm

Statut : propriété du Conseil départemental de Tarn-et-Garonne

inv. 2018.34.3

Historique : Acquisition, 2018.

Crédit photo : J.M. Garric ; © Musée des arts de la table/CD 82

 

Cette assiette fait partie d'un lot de douze complété par deux plats de diamètres différents, provenant de l'auberge Notre-Dame à Grisolles (Tarn-et-Garonne), longtemps tenue par la famille Mobisson. Cette vaisselle très simple, sans aucune recherche ornementale et très solide étant donné sa destination, porte, poinçonné au centre des assiettes, les initiales du patron de l'établissement. Il peut s'agir, soit de Raymond Mobisson (1688-1745), soit, plus probablement, de son petit-fils homonyme (1766-1835).

Outre le fait d'illustrer l'équipement rustique d'une auberge de village située sur la principale route de grand passage en direction de Toulouse pour les voyageurs venant de Bordeaux ou de Paris, cet ensemble est attaché à un événement historique qui a fortement marqué Grisolles.

Relâché le 23 janvier 1814 mais pas encore tout à fait libéré, le pape Pie VII, jusqu'alors prisonnier de Napoléon Ier à Fontainebleau, fut dirigé vers l'Italie sous escorte de gendarmerie. Le chemin ordonné par l'empereur était le plus lent, par Orléans, Limoges, Montauban et Toulouse avant d'obliquer vers le littoral méditerranéen. Pour éviter au maximum les manifestations d'enthousiasme envers le pape, qui s'accompagnaient souvent de propos contre l'Empire, les étapes étaient aussi discrètes que possible. A Montauban, tandis que la population attendait d'un côté de la ville, le cortège fit le tour et passa en trombe de l'autre côté. C’est à Grisolles, une vingtaine de kilomètres plus loin, que l'on fit halte. Le pape passa la nuit à l'auberge Notre-Dame qui avait été retenue. Il fut impossible d'en empêcher l'accès à quelques Montalbanais qui se précipitèrent et à une députation du clergé toulousain. Pour les Grisollais et surtout pour la famille Mobisson, l'émotion fut extrême. Après le départ de Pie VII le lendemain matin, il sanctuarisèrent la chambre. Le verre dans lequel il avait bu servit longtemps à l'église du village et bien des années après, les aubergistes se firent inhumer dans les draps où il avait couché. Quant à la modeste vaisselle d'étain dans laquelle il fut servi à table, elle passa de génération en génération jusqu'à son acquisition par la musée. La famille avait conservé et transmis la tradition orale avec le plus grand soin.

Bien plus qu'un banal ensemble de pièces d'étain fort communes dont de très nombreux exemplaires subsistent encore, ce sont des objets directement porteurs d'une histoire locale et familiale reliée à un épisode de la grande Histoire qui entrent dans les collections publiques et ainsi ne quitteront pas le territoire du Tarn-et-Garonne.